Le shiatsu pour soigner des maux parfois inespérés.

21 Jan 2022 | Ils font vivre le territoire des Bauges 📍 | 0 commentaires

Après 17 années en tant que psychomotricienne, Anne-Lucie s’est naturellement dirigée vers le shiatsu. Elle accompagne enfants, adolescents et adultes vers un meilleur état de santé et un épanouissement.

Merci Anne-Lucie de t’être prêtée à cet exercice de l’interview qui, je sais, n’est pas chose aisée pour toi. Ton activité mérite d’être mise en lumière.

Bonjour Anne-Lucie, peux-tu te présenter et nous expliquer ton parcours jusqu’au lancement de ton activité ?

Je m’appelle Anne-Lucie Detruit, je suis praticienne en shiatsu. J’ai grandi en Haute-Savoie entre le Genevois et le Chablais. 

LA PSYCHOMOTRICITÉ

Après un bac scientifique, j’ai fait des études dans la psychomotricité qui se sont finalisées par un diplôme d’État en 2004. Au départ, j’ai choisi de faire des remplacements dans différents centres, dans différents endroits de France pour voir un peu du pays, d’autres manières de faire.
Puis, en 2007, je suis arrivée à Annecy où j’ai continué dans le salariat. C’est en 2017, que j’ai ouvert mon premier cabinet à Annecy. Enfin, en janvier 2020, je suis arrivée au Châtelard en tant que psychomotricienne et praticienne en shiatsu.

LE SHIATSU

J’ai rencontré le Shiatsu dans mon parcours de santé personnel. Cette pratique m’a fait tellement de bien que j’ai souhaité me former. J’ai donc, en parallèle de mon activité de psychomotricité, suivi 5 années d’étude de 2013 à 2018 pour obtenir mon certificat. Depuis, je continue de me former comme notamment en ce moment sur le shiatsu et les troubles articulaires. En tant que psychomotricienne, j’ai appris beaucoup de techniques autour de la respiration, la relaxation, la conscience corporelle. Ces outils permettent de comprendre comment on fonctionne et de trouver un meilleur équilibre, un mieux être au quotidien.
Je n’effectue plus de prise en charge psychomotrice traditionnelle, je peux toutefois proposer des outils pratiques, afin de compléter le soin shiatsu, en fonction des besoins et des objectifs.

Concrètement, peux-tu nous présenter ce que tu fais ?

LES VERTUS

Le shiatsu a des vertus très larges. Il va pouvoir aider des personnes qui ont des douleurs. Même des douleurs que les médecins ne comprennent parfois pas car il n’y a pas de défaillances visibles. Il aide aussi lorsque sont présents de la fatigue, un burn out, des souffrances de vie, des difficultés émotionnelles, des troubles hormonaux.
Ma spécificité c’est qu’avec mon bagage de psychomotricienne, j’ai adapté le shiatsu aux profils d’enfants avec des troubles du développement (autisme, troubles attentionnels).
J’ai également des personnes qui ont été très fatiguées après un Covid. Le shiatsu leur permet de retrouver de l’énergie au niveau respiratoire et de la force musculaire.
Dans la période actuelle, l’anxiété est très présente. J’apprécie d’accompagner les gens qui en souffrent par le shiatsu, le soin permet de ressentir un apaisement, de retrouver la joie.
Concrètement, le shiatsu est une technique de thérapie manuelle d’origine japonaise. Je travaille au sol sur un futon ou sur une table de massage. J’exerce des pressions plus ou moins appuyées avec mes doigts et mes mains sur les points et les trajets méridiens acupuncture, afin de dénouer des tensions, stimuler la circulation et tonifier la vitalité.
 

L’HYPERSENSIBILITE 

Dans le cadre de mon cabinet, j’ai beaucoup de personnes très sensibles. Elles vivent les choses fortement et intensément notamment sur le plan émotionnel. Des fois, elles sont démunies dans ces expériences vécues où elles peuvent exprimer un sentiment de décalage avec les autres. J’accompagne ces personnes à prendre cela comme un trésor, à mieux comprendre le fonctionnement, les impacts, les aménagements possibles pour mieux vivre leur hypersensibilité. Fortement attirée et concernée par ce sujet, je me suis formée plusieurs années sur ce qui concerne les particularités sensorielles et perceptives. Le soin Shiatsu apaise le vécu émotionnel et au niveau sensoriel grâce au toucher spécifique. J’apprécie d’accompagner les personnes hypersensibles afin qu’elles voient cela comme une force et non une faiblesse.

As-tu une phrase, un slogan qui définit le mieux ton univers ?

« Notre corps a une capacité d’autoguérison et de transformation infinie. »

Comment communiques-tu sur ton activité ?

Tout d’abord, j’ai des cartes de visite depuis mon premier cabinet qui évoluent. J’ai une page Facebook professionnelle depuis 2019.
Mon site internet a très récemment été remanié et j’ai créé un blog.
Je viens d’ouvrir un profil Linkedin.
Mon activité a également sa page Google My Business.
J’ai actuellement un encart dans le magazine Vivre en Bauges.
Je suis répertoriée sur le site Shiatsu France ainsi que les Pages Jaunes.
Le bouche à oreille reste ma meilleure carte de visite depuis le début de mon activité.

Merci beaucoup pour cet échange Anne-Lucie !

Pour découvrir le shiatsu et le travail d’Anne-Lucie :
Logo facebook

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code