Les aides financières adaptées à votre entreprise pour vous digitaliser

5 Mar 2021 | Les conseils de Campagne 🌿 | 0 commentaires

Lancée en juillet 2020, Campagne a vocation d’aider et d’accompagner les petites entreprises, celles qui font vivre les communes, dans le développement de leur communication locale.

Cela signifie : capter et fidéliser une clientèle locale par internet (réseaux sociaux, site internet, newsletters).

A situation exceptionnelle, aides financières extraordinaires mais pas que ! 

Suite à la crise sanitaire du COVID-19, l’État a mis en place différentes aides financières pour aider les entreprises locales à digitaliser leur activité. Se mettre au digital est devenu indispensable dans ce quotidien où nous avons dû réduire nos contacts physiques.
Malheureusement, les petites entreprises n’ont pas forcément le budget pour investir dans un site internet ou encore les connaissances pour booster leur activité sur les réseaux sociaux. Bref, quelle que soit la solution numérique choisie, elle demande un investissement tant en termes de temps que d’argent.

 

Pour répondre au désarroi des entreprises souhaitant continuer leur activité et/ou garder un contact avec leur clientèle, des aides financières à la transformation numérique ont vu le jour.

 

Une multitude d’aides sont nées, faut-il encore les connaître. Je vous propose donc de vous les répertorier ici. 👇💸

 

Attention, certaines aides recensées ici sont spécifiques à la région Auvergne-Rhône-Alpes. Si vous êtes situé dans une autre région, je vous conseille de consulter l’article du portail de la transformation numérique des entreprises qui recense toutes les aides par région.

 

Les aides :
  1. Le chèque numérique de 500€
  2. Développer “Mon commerce en ligne”

A la fin de cet article, je vous présenterai également les moyens qui vous permettent également de subventionner votre transition numérique hors des aides COVID-19.

 

1 – Le chèque numérique de 500€ parmi les aides financières

Qui peut en bénéficier ?

– les entreprises fermées administrativement de moins de 11 salariés

– les entreprises du secteur de l’hôtellerie et hébergements similaires

Pour être éligible ?

– être à jour de ses cotisations sociales ainsi que de l’administration française

– avoir une date de création antérieure au 30 octobre 2020

– ne pas être en liquidation judiciaire à la date de la demande

– avoir un chiffre d’affaires annuel inférieur à 2 millions d’euros hors taxe

Les dépenses éligibles ?

– un accompagnement à la numérisation (exemple : un diagnostic ou une recommandation)

– un achat ou un abonnement à une solution numérique comme un site internet e-commerce ou promotionnel, de la création de contenu, des paiement en ligne, une place de marché, de la visibilité, une solution de réservation, de prise de rendez-vous, un logiciel de caisse, de gestion des stocks, un hébergement web, la gestion du nom de domaine, des logiciels pour la gestion des clients ou encore des courriers électroniques

Le montant de l’aide ?

Le montant de l’aide est de 500€ et sera versé à partir du 26 février 2021 sur présentation des factures à l’Agence de Services et de Paiement (ASP). Elle peut être cumulée avec les autres aides à la digitalisation des entreprises mises en place par les collectivités locales.

Pour en bénéficier ?

– déposer sa demande d’aide sur la plateforme numérique dédiée https://cheque.francenum.gouv.fr/ecom/

– intégrer au dossier un justificatif d’identité et les justificatifs de dépenses éligibles

Bon à savoir : si vous disposez de plusieurs établissements, une demande d’aide peut être présentée pour chaque établissement

Retrouvez tous les informations pour cette aide 👉 ici.

2 – Développer “Mon commerce en ligne” parmi les aides financières

Qui peut en bénéficier ?

– les commerçants de proximité, artisans indépendants, avec ou sans point de vente, sédentaires ou non (hors franchise), les agriculteurs, éleveurs et viticulteurs qui réalisent de la vente aux particuliers. En revanche, les professions libérales ne sont pas éligibles.

Pour être éligible ?

– avoir son siège social en Auvergne-Rhône-Alpes

– avoir moins de 10 salariés

– être inscrit au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou au Répertoire des Métiers, ou relevant de la liste des entreprises de métiers d’art reconnues par l’arrêté du 24 décembre 2015 ou les agriculteurs à titre principal ou secondaire

– être à jour dans ses cotisations sociales

Les dépenses éligibles ?

1- Les dépenses en investissement (inscrites à l’actif de l’entreprise) pour le développement, l’optimisation, la réalisation et l’acquisition de site internet

2- Les dépenses de fonctionnement (inscrites dans les charges de l’entreprise) :

– dépenses de publicité digitale, solutions de fidélisation (achat publicitaire, carte fidélité, envoi sms et newsletter, …)

– frais de référencement, achat de mots clé, stratégie de présence sur les réseaux sociaux

– achat de nom de domaine, frais d’hébergement, géolocalisation de l’entreprise

– abonnement à un logiciel de création de site en SaaS, frais d’optimisation et de formation

– solutions digitales pour booster les ventes en ligne (livraison à domicile, Marketplace, click and collect, mise en place d’application de vente en ligne, ….)

Les dépenses doivent être réalisées entre le 1er janvier 2020 et le 30 septembre 2022.

Le montant de l’aide ?

– Jusqu’à 500€ de dépenses éligibles : prise en charge à 100 % de la dépense

– Au-delà de 500€ de dépenses éligibles : prise en charge de 50% des dépenses jusqu’à une aide maximum de 1 500 €

Le cumul de plusieurs types de dépenses est possible.

Pour en bénéficier ?

– Déposer son dossier sur le portail d’Aides de la Région

– intégrer au dossier un extrait de Kbis, un RIB, les justificatifs de dépenses éligibles.

Retrouvez tous les informations pour cette aide 👉 ici.

3 – Organisme subventionneurs

Aussi, en France, nous avons la chance de pouvoir avoir à notre disposition de nombreux moyens de financement pour suivre des formations. Si vous souhaitez digitaliser votre entreprise, vous pouvez vous aussi, bénéficier de ces aides.

LE CPF (Compte Personnel de Formation)
Anciennement appelé le DIF, le CPF est un financement ouvert à tous. Vous ne le savez peut-être pas, mais chaque année vous cumulez des euros sur votre compte personnel de formation
Ensuite, vous pouvez utiliser ce montant pour financer des formations. Les indépendants et entrepreneurs cotisent eux aussi pour le CPF !
Bon à savoir : avant 2014, le CPF était le DIF (Droit individuel à la formation). Vous avez jusqu’à la fin du mois de juin 2021 pour convertir vos heures DIF sur votre CPF avant qu’elles ne soient perdues pour toujours ! Il serait dommage de passer à côté !

 

LES OPCO (Opérateurs de compétences)
L’objectif de ces opérateurs de compétences est d’accompagner les PME dans la formation. Chaque cœur de métier a un ou des OPCO dédiés. Ils concernent les entreprises de moins de 50 salariés mais aussi les indépendants. Il est nécessaire de vous rapprocher de votre OPCO auquel vous êtes rattachés en fonction de votre activité.
Pour les indépendants c’est souvent l’AGEFICE (dirigeant industrie, commerce, service) ou le FIF PL (pour les professions libérales) ou encore le FAFCEA (pour les artisans). Vous avez droit à un budget formation chaque année. Mais attention : ce budget n’est pas cumulable comme le CPF, il est donc important de l’utiliser chaque année.
Il existe bien évidemment d’autres aides comme l’AIF pour les demandeurs d’emplois, le plan de développement des compétences ou le projet de transition professionnelle pour les salariés.

 

 

〰️〰️〰️〰️〰️〰️〰️〰️

Et voilà, vous avez désormais toutes les clés en main pour financer la digitalisation de votre entreprise.

Si vous ne savez pas par où ou par quoi commencer, n’hésitez pas à prendre contact avec moi. Je vous ferai volontiers un diagnostic gratuit de votre situation et le plan d’action à mettre en place !

Prenez bien soin de vous,

Camille 🌿

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code